DIVERS

Faites vous des livraisons de Fioul ?

Les établissements Verrier, spécialisés depuis 1930 dans la vente de combustible, proposent les livraisons de Fioul à domicile. Si vous souhaitez en savoir plus sur les livraisons de Fioul, voici un lien vers le site officiel des Ets Verrier - section fioul : [https://www.etsverrier.fr/fioul/70-distribution-fioul-domestique.html].

Sans titre 22

Puis-je avoir des aides pour l’installation d’un poele ?

Il existe des crédits d'impôts pour vous aider à financer l'installation de votre appareil. Poêle à bois ou à pellets et même chaudières à granulés en sont elligibles. Cependant, ils varient en fonction de l'évolution des lois finances chaque années. Nous vous conseillons d'étudier cela avec votre installateur lors de la reflexion de votre projet, ou aux éventuelles organismes.

Poêle à bois ou poêle à granulés ?

Poêle à bois :

Le poêle à bois fonctionne tout simplement avec des bûches de bois. Il est souvent choisit pour le plaisir des flammes, des crépitements, ou encore son côté brut et simple d'utilisation. Selon le bois selectionné ou la durée de combustion, il dégagera une chaleur avec des différences de température. Vous pouvez le remplir de bois dur, bois tendre, bûche densifiée et certains y mettent même du granulé de bois. (Peu recommandé). Vous devrez le recharger en moyenne toutes les 2 à 4h selon les performances de votre combustible et les réglages de votre appareil.

Avantages : Facilité d'utilisation, moins couteux qu'un poêle à granulé, aspect naturel du feu
Inconvénients : Plus d'entretiens, température variable, non autonome

Poêle à granulé :

Plus récent que le poêle à bois, le poêle à granulé est doté d'une technologie innovante, pensée pour combler les tâches rébarbatives du poêle à bois. (Allumage automatique, température réglable et constante...). Le poêle à granulés est moins contraignant et fonctionne de manière autonome. Il se recharge toutes les 6 à 48h environ avec des sacs de pellets.

Avantages : Moins d'entretiens, température constante, autonome
Inconvénients : Plus technique, plus couteux qu'un poêle à bois, flammes moins naturelles

Prix de l'installation :

En général, un poêle à granulés est plus cher qu'un poêle à bois en raison de ses matériaux plus techniques et de sa simplicité d'utilisation. Pour l'installation, vous pouvez tout à fait garder le même conduit que vous avez actuellement mais il faudra le faire vérifier par un professionnel. Enfin, que vous choisissez un poêle à bois ou un poêle à granulés, ils sont tous d'eux elligibles au crédit d'impôt en le labellisant FLAMME VERTE. Ce label est uniquement disponible si vous le faites installer par un professionnel qualifié QUALIBOIS.

Est-il dangereux de laisser allumé mon appareil sans surveillance ?

Poêle à bois :

Laisser son poêle à bois allumé la nuit pendant le sommeil ou la journée quand vous n'êtes pas à votre domicile peu être un danger si :

-La quantité de bois est trop importante : Si le poêle surchauffe avec de grandes flammes, vous  risquez d'endommager le poêle, risquez d'endommager le conduit et risquez de déclencher un feu. Nous vous conseillons de ne le remplir qu'à 1/3 maximum, de bois dur et sec pour ne pas encrasser votre conduit et provoquer des dégats que vous ne serez pas en mesure de voir. Cependant, laisser un feu allumé sans surveillance présente un risque. Pour y remédier, nous vous conseillons de vous orienter vers la [BUCHES DENSIFIÉES LONGUE DURÉE]. Celle-ci se démarque car elle ne produit pas de flammes, mais de petites braises qui contribuent à maintenir la chaleur dans vos pièces. De plus, elles ont la faculté de chauffer jusqu'à 8h. D'où son appelation de "bûche nuit".

-Le bois est inadapté au chauffage : Les risques sont d'autant plus graves si vous utilisez un bois non adapté au chauffage comme le résineux qui produira plus de bistre (risque d'incendie à terme) ou le bois de récupération qui peu être sujet à la détérioration de votre poêle à bois et de votre santé. (Chauffer avec un bois de récupération en présence de vernis et / ou peintures, qui a été traité avec des produits chimiques peut nuire à votre santé, et les dégats seront accentués sur des périodes prolongées de combustion.

Pour conclure, peu importe le bois que vous utilisez et la durée à laquelle votre poêle fonctionne en votre absence, il faut bien retenir que laisser un feu allumé sans contrôle n'est pas sans danger, et peu causer de réelles dégats. Nous vous recommanderons toujours d'éviter cela. La bûche de bois compressée longue durée a été pensée pour combler ce problème. Elle se consume lentement, sans flammes, avec de petites braises. C'est une très bonne alternative pour chauffer sa maison pendant la nuit ou de courtes périodes d'absence.

Poêle à granulés :

Comme le poêle à bois, le poêle à granulés n'est pas sans risques quand il est allumé en votre absence. Mais ce dernier est beaucoup moins sujet aux catastrophes. Son autonomie et sa technologie lui permet de garder un rythme constant et régulier. De plus, en règle générale, les appareils à pellets détectent les anomalies et se coupent si quelque chose ne va pas. Vous pouvez le laisser allumer pendant votre absence, à un régime modéré. Pour éviter la surconsommation, nous vous invitons à le programmer à des moments clés de la journée pour vous permettre de moins consommer, ainsi que de limiter les risques qu'engendre un feu sans surveillance.

Comment limiter les entretiens de mon appareil ?

Vous souhaitez réduire les tâches fastidieuses de l'entretien de votre appareil comme le nettoyage de la vitre, les croûtes de bistre ou encore produire moins de cendres ?

Il n'existe pas de méthodes miracles pour limiter l'entretien d'un poêle à bois ou à granules mais des astuces et concepts qui, une fois unis, vous permettront de réduire considérablement vos entretiens, votre consommation, ainsi que de conserver votre appareil dans le temps.

Les astuces pour limiter ses entretiens sur poêle à bois :

1 - Assurez-vous de faire tourner votre poêle à plein régime pendant les périodes de chauffe :

Utiliser au maximum son poêle à haut régime et faire de belles flambées permet de diminuer radicalement les fumées qui s'en échappent, celles-ci sont les responsables du bistre, cette croûte qui s'épaissit petit à petit quand les fumées froides condensent dans le conduit. Utiliser son poêle à bois à son plein potentiel permet de ne dégager que très peu de fumée et épargne votre conduit de l'encrassement. De plus, les fumées sont coupables des émissions de CO2 dans l'atmosphère. Produire moins de fumer contribue à préserver un air sain et est plus écologique ! 
Finalement, faire tourner son poêle à plein régime permet aussi de réduire la quantité de cendres produite après la mort d'un feu. 

2 - Choisir un bois de qualité :

Nous en revenons au bois, celui-ci est le moteur de votre chauffage, il contribue énormément aux fréquences de vos entretiens, et pour cause : un bois de mauvaise qualité ou inadapté produira plus de cendres et participera à la dégradation de votre appareil. De même pour un bois humide, il produira beaucoup de fumées et sera l'acteur du bistrage de votre conduit, il assurera également une mauvaise combustion. Le bois idéal est un bois de chauffage dur, feuillus : (Chêne, charme, hêtre, frêne) et avec moins de 25% d'humidité. Privilégiez également un bois avec deux ans de sèchage minimum. Nous vous recommandons de ne pas utiliser un bois autre que celui que nous vous décrivons, excepté le bois d'allumage qui vous sert uniquement au départ de votre feu.

3 - Optimisation :

Située généralement en bas ou sur l’un des côtés de la vitre du foyer, une manette permet d’ouvrir et fermer, totalement ou partiellement, une trappe entre le foyer et l’extérieur. Au démarrage du feu, la trappe doit être ouverte totalement. Elle apporte l’air nécessaire à l’embrasement et au tirage du feu. Durant la combustion, en fonction de son ouverture, vous agissez sur la puissance de la flambée. Totalement fermée, le feu s’éteint. Pour allumer votre feu, vous devez l'ouvrir au maximum pour créer un appel d'air et créer de grandes flammes rapidement. Lors de la combustion, il est préférable de recharger votre poêle fréquemment et en quantité modeste, que de le surcharger de bois une fois le feu ayant subit un éssouflement. Ainsi, vous diminuerez la production de cendres et conserverez un rendement optimal.

Les astuces pour limiter ses entretiens sur poêle à granulés :

Le poêle à granules est un appareil performant et autonome. La manutention d'un poêle à pellets est beaucoup moins exigente qu'un poêle à bois. En effet, tout est automatisé et vous n'avez qu'à le remplir et le régler à votre convenu.
Le principal facteur pour limiter son entretien est de choisir un granulé haut de gamme. Un granulé de qualité supérieur se démarque par une origine 100% bois vierge et résineux et certifié Din Plus, En Plus et / ou NF. Son utilisation vous permettra de limiter l'encrassement de votre appareil tout en garantissant une combustion optimale. (Moins de poussière, combustion plus homogène, meilleur rendement...).